Imagin'Ere
Ceci est un forum personnel ♥️

Imagin'Ere

Forum d'écriture de TEW & ses amis ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoires en rapport avec l'univers

Aller en bas 
AuteurMessage
YumeMari

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 29/07/2018

MessageSujet: Histoires en rapport avec l'univers   Ven 10 Aoû - 14:52

Renaissance


Notre histoire commence dans un pays peuplé de dragons et de fées, où la magie est reine et les hommes vivent en paix avec tous. Ce royaume extraordinaire avait pour nom Draconis, hommage incertain au premier des peuples qui avait foulé cette terre, les Dragons.
A Draconis existait une légende. Mais pas de celle qu'on raconte au coin du feu pour passer les longues soirée d'hivers, celle ci était considérée comme vrai, à tel point que même les livres d'histoire en faisait mention. Il était dit, qu'a l'époque ou les hommes commencèrent à peupler cette terre fertile, une autre créature existait, faite de chair, de sang et de feu, aussi immortelle que sa légende. Néanmoins, jamais de mémoire d'homme on avait vu de tel créature. Alors le mythe de la créature disparu, laissant pour seule trace sont passage, les livres d'histoires les plus vieux du royaume. Bien des années plus tard, le peuple avait oublier cette légende et seuls les anciens continuaient de croire en ce mythe, qu'ils compter au plus jeune lors des veillées des villages de campagnes.
Dans ce monde à nulle autre pareil, les enfants étaient maître de leurs destin et choisissaient eux même la voix qu'ils désiraient arpenter. Ils pouvaient faire tous les métiers du monde, aussi bien magiques qu'artisanaux et ce choix s'effectuer bien sur selon les souhaits mais aussi et surtout selon les dons de chacun. En effet dans ce monde chacun recevais à la naissance un don des fées qui ce révélé à l'age de 10 ans, age ou, dans ce pays, on participait à une grande cérémonie, la présentation. Cette cérémonie était organiser une fois par ans et tous les enfants dont le don avait était révéler devait s'y présenter dans le but d’être envoyer dans la bonne école.
C'est lors d'une cérémonie de la présentation qu'une jeune fille à la chevelure châtain, longue et ondulée avec de magnifique yeux mauve fit son apparition... Entouré de dizaine de créature toutes plus merveilleuses et étranges les unes que les autres. Cette enfant répondait au doux nom de Lilas, sa défunte mère avait choisit ce nom car, le jour ou la petite fit connaissance avec la vie, les lilas étaient en fleur et embaumé l'air de leurs parfums. En choisissant ce prénom la femme, malade avait pour objectif de paraît la vie de sa fille de couleurs chatoyantes.
Lilas arriva donc devant le conseil et demanda sans surprise d'accéder à l'école des soins au animaux, son vœux fut accepter immédiatement, car tous avaient eu la preuve que la jeune fille était douer des qualités recherchées dans cette prestigieuse école si rarement demandé par les jeunes car le don qu'il fallait montrer était extrêmement rare.
C'est ainsi que Lilas entra dans l'école de ses rêves, elle fut accepter très vite parmi les meilleurs élèves et, durant les 6 années de sa formations, elle montra des capacités exceptionnelles dans la compréhension du langage des animaux.

study

A la fin des six années d'études obligatoires dans l’enceinte de l'établissement, les apprentis devait passer leurs stages pratiques. Chez les soigneurs, ce dernière consister à partir, seul, dans le but de trouver son lié, animal qui serait avec l'élu jusque dans la mort et qui, servirait de monture, de confident, de partenaire au soigneur. Mais ce stage était aussi un test, le dernier pour être exacte, en effet seul les élèves revenant avec leurs montures pouvait être diplômés, pour réaliser ce stages, ils n'avaient pas de limites de temps, car la recherche de l'être magique résonnant n'était pas simple. Et Lilas en était là, elle s’apprêtait à partir pour ce voyage qu'elle avait tant espéré, rêvant souvent à son futur partenaire se surprenant à dos de dragon dans une viré entre les nuages ou encore dans une course folle zigzaguant entre les arbres sur le dos d'une licorne. Son imagination était débordante, tous comme le nombre de possibilité pour son partenaire. Mais le fais de trouver l'animal élu ne suffisais pas, il fallait sceller le contrat par un rituel magique plus ou moins facile selon l’espèce du partenaire, car certain, même si ils reconnaissaient la résonance, phénomène d'attirance entre un soigneur et une créature magique désignée pour être son partenaire, ils refusaient de ce plier au contrat magique. Bien sur ce rituel magique était enseigner lors de la dernière années, et Lilas était maintenant fin prête pour partir à la recherche de sa propre destiné.
Lilas parti donc un matin de printemps, à l'aube après avoir saluer les maîtres qui avaient diriger son apprentissage elle ce mis en route vers les montagnes sacrées. Elle avait pour seul bagage un sac à dos de toile légère comportant sa tente, une couverture bien chaude, quelques change et un nécessaire de survie pour quelques jours, elles avait confiance en ses relations avec la nature pour trouver de quoi s'y nourrir sans problème. Elle avait choisit elle même de ce diriger vers les montagnes sacrées, souvent redoutée par les apprentis, Lilas espéré y rencontrer les créatures magiques les plus rares, et pourquoi pas son lié.
Lilas voyagé simplement, prenant le temps de contempler le paysage, de dessiner ce qu'elle voyait, elle aller à son rythme, et le temps passa.

study

Cela faisait à présent 6 semaines que Lilas avait quitté la ville pour son voyage. Six semaines instance ou qui n'était que du bonheur pour elle. Faire des rencontres, avoir de faux espoir et de jolies surprises, Lilas avait vu une licorne mettre bas, certainement l'un de ces souvenirs inoubliable que l'on grave dans son cœur et dans sa tête à tout jamais. Elle avait continuer son chemin, n'oubliant pas le but de son voyage. Elle était maintenant face à la falaise abrupte, sans autre choix que de l'escalader car faire demi tour était simplement impossible pour elle. Elle décida néanmoins de jouer la sécurité et de ne pas tenter l'escalade alors que le soleil darder ses derniers rayons sur l'horizon. Elle monta donc sa tente tant que les lumières du jours étaient encore présente et que le murmure protecteur des animaux diurnes résonnaient. Une fois cette tache accomplie, elle alluma un feu discret mais protecteur et se roulait dans sa couverture après avoir dîné. Mais cette nuit là, elle fit un rêve étrange. Elle volait, seule, dans l'infini de la nuit. Elle s'eveilla en sursaut et entendit un chant apaisant, mélange étrange de flûte, de piano et de violon, fermant les yeux elle se laissait emporter vers le pays des rêves et retourna a son sommeil. En s'eveillant à la lumière du jour, Lilas se souvint de l'ancienne légende qu'on lui avait raconté lors de son enfance. Il y était question d'une créature mythique faite de chair et de feu mais elle n'en savait pas plus. D'un geste de la main, elle éloigna les larmes de ses yeux qui étaient apparues pour une obscure raison. Elle oublia vite la vieille légende pour se remettre en route. Elle décida presque inconsciemment de poursuivre son chemin vers le sommet des montagnes enchantées. Elle marcha pendant environ une heure avant qu'un détail ne la frappe. L'environnement autour d'elle n'était que silence, pas un bruit ni une mouche ni une feuille ne bougeait preuve incontestable que les créatures vivantes de cet endroit craignaient quelque chose. La jeune fille poursuivit néanmoins sa route, réfléchissant aux causes potentielles d'un tel silence. Il n’existait que deux possibilités pour expliquer le mutisme de la nature :
Tout d'abord, une tempête se préparait. Il était en effet reconnu que la nature se préparait toujours avant l'arrivée de tempête quelle qu'elle soit. Lilas s'accrochait à cette hypothèse alors que la seconde emmergeait dans son esprit.
Cette seconde hypothèse était effectivement dangereuse. La seule solution pour que toute la nature soit muette en dehors de l'arrivée d'une catastrophe était l'existence d'un prédateur plus féroce et dominant les lieux.
Lilas était de nature curieuse mais toujours prudente alors face a ce mystère elle continua d'avancer vers le sommet cherchant dans la roche qu'elle escaladait des indices sur l'identité de l'éventuel prédateur. Mais elle ne trouva rien ! Quant elle arrivait dans une grotte elle y fit une pause. Quelle ne fut pas sa surprise quant elle découvrit que la noirceur de la grotte n'était pas due à l'obscurité mais à un enduit étrange. Regardant autour d'elle et ne trouvant rien, elle décida d'examiner cet enduit, après son étude, elle déduisit qu'il s'agissait de cendres et elle en était désormais recouverte. Par prudence, elle resta au seuil de cette sinistre grotte, cherchant quel animal ou être vivant avait pu créer un tel phénomène. C'est l'instant que choisit la légende pour refaire surface dans la tête de Lilas, tout devenait évident, il n'existait qu'un seul animal fait de feu... Elle jeta un regard rapide vers l'intérieur puis de nouveau vers l'extérieur, elle était totalement désorientée et pourtant irrésistiblement attirée vers l'obscurité de la grotte.
La solution lui apparu néanmoins rapidement, seul un oiseau pouvait venir à cette hauteur sans laisser de trace, et son corps devait être de feu pour laisser la roche ainsi carbonisée. Sans même sans rendre compte, elle pénétra dans l'antre de la créature.

study

Alors que la jeune fille avançait dans l'obscurité, un chant mélodieux s'éleva, Lilas arrêta sa marche et tendit l'oreille pour écouter. Le rythme était certes différent mais elle reconnu le chant qui l'avait sorti de son sommeil la veille . Heureuse d'en trouver la source elle reprit sa marche jusqu'à apercevoir une lueur qui semblait provenir du cœur de la montagne. Le souffle coupé Lilas avança. Les battements de son cœur semblaient plus forts a mesure qu'elle s'approchait. Doucement, presque imperceptiblement le chant se modifia pour s'accorder sur le rythme irrégulier des battements du cœur de Lilas. La chanson devint douce dans l'esprit de l'adolescente, elle fredonna cet air comme si elle le connaissait depuis toujours, sa voix était en parfaite harmonie avec le chant qui résonnait. Lilas continua sa marche.
Lilas arriva dans une cavité plus grande plus spacieuse et couverte de ces étranges cendres noires mais les parois scintillaient. Au sol, il y avait, mis à part une quantité de cendres très importante, un nid immense de couleur d'ambre. Au centre de ce nid était un oiseau, être magnifique aux d'or liquide, pourvu d'un bec rouge sombre et d'un plumage qui paraissait flou et avait la couleur du feu. En regardant de près on pouvait voir que en plus d'avoir la couleur du feu, l'oiseau était recouvert d'un manteau de flammes rougeoyantes et ondulantes. Alors que Lilas prenait conscience de tout ceci, le chant s'était tu et le silence régnait dans la cavité. Mais ce n'était pas un silence total, en tendant l'oreille on pouvait entendre un battement fort et régulier qui martelait les tympans de ceux qui savent écouter. Les battement résonnaient sur les murs de la grotte et entraient en contact avec les corps présents... Il y avait plus d’un battement qui résonnait dans cette cavité, Deux battements parfaitement confondus, synchronisés. Deux cœurs qui palpitent, Deux esprits qui se rencontrent, Deux âmes qui se lient. Lilas s'approche, s'assoie sur le bord du nid avant le lever les yeux vers l'oiseau de feu. Elle tend la main, s'arrête à faible distance et alors un murmure s'échappe de ses lèvres
« Phœnix ... »
L'oiseau baissa la tête, appuya son bec enflammé sur les doigts de la jeune fille et une voix venue de nulle part se fit entendre, rauque, joyeuse
« Lilas ... »

Les yeux d'or de l'oiseau croisèrent l'univers violet de ceux de Lilas, un lien se forma autour d'eux, entre eux... Un symbole runique apparut sur la main de Lilas, de couleur feu,il représentait un oiseau en vol, dans le même temps un symbole similaire apparu sur le bec de l'oiseau mais ce dernier était violet. Le silence retomba après l'apparition des symboles, mais, alors que les marques scintillaient toujours, les deux êtres ne bougèrent pas, comme figés par leur rencontre improbable, transformés en statuts de pierre par les sentiments et les émotions ressenties.


study



Jamais un silence n’avais semblait si animé. Le liens qui s’était tissé entre les deux êtres était tel que, maintenant ils pouvaient communiquer l’un avec l’autre sans même utiliser la parole… Lilas découvris la télépathie. C’est pourquoi, alors même qu’on pouvait entendre une mouche voler dans la caverne pas si obscure le bruit qui régnait dans son esprit était immense, elle avait milles question pour Phoenix, car tel était le nom de la créature de feu, de chair et de sang qui lui faisait face et qui était maintenant liée à elle par une très ancienne magie, un pacte de lien éternel.

Ils discutèrent ainsi durant plusieurs heures, sans même ce soucier du temps qui pouvait s’écouler, ce n’est que quand l’estomac de la jeune femme commença à émettre de brillants gargouillements qu’ils se rendirent comptes du temps passé, et décidèrent de remettre à plus tard la suite de la conversation mental afin d’aller dîner. Ce fut, pour Lilas, une véritable découverte… Phoénix l’a pris sur son dos, volant très haut dans le ciel infini emplis de milliers d’étoiles toutes plus scintillantes les une que les autres.

Ils parcoururent quelques dizaines de kilométres alors que le grand oiseau de feu n’avait battu des ailes qu’une paire de fois. Il fit remarquer à sa jeune passagère un troupeau de cerf, dans la plaine en contrebas, et le temps que Lilas vois les animaux sauvage, Phoenix fit un plongeons se posant avec grâce et délicatesse devant le cadavre de l’un des herbivores. Il usa de magie afin de préparer un repas pour sa nouvelle compagne et mangea le reste tout rond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoires en rapport avec l'univers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prescription neuro du médecin avec mention "prescription sans rapport avec l'affection longue durée (maladies intercurrentes)
» Petits soucis pour dossier DUT
» FÊTE SAINT VALENTIN AVEC TOUS LES INVITES
» [Les musées en rapport avec la marine] Informations du Musée de la Marine
» [Les musées en rapport avec la Marine] INAUGURATION DU MUSÉE DE LA FLORE - BSM KÉROMAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagin'Ere :: Les aventures des mondes apparents :: Partie textes, annexes, documents monde-
Sauter vers: